Pages Navigation Menu

La planification des effectifs améliore la productivité

La planification des effectifs améliore  la productivité

Les employés ajoutent de la valeur a une compagnie de plusieurs façons :

Certains ont des compétences primordiales; certains ont des responsabilités essentielles au succès de leur compagnie; et certains sont simplement plus productifs que les autres, quelle que soit la tache.

Il est vital pour les entreprises de considérer ces différences lorsqu’elles prennent des décisions concernant le capital humain, particulièrement dans la période d’incertitude économique actuelle. Les gestionnaires sont poussés à sauver des couts par des licenciements, des restructurations, des changements d’avantages et ainsi de suite. Mais prendre toutes ces initiatives, sans utiliser la planification des effectifs pour en analyser l’impact sur la productivité actuelle et future, peut réduire ou même annuler les effets souhaités.

Moins d’employés, plus de travail

Souvent, en licenciant, les entreprises réduisent le nombre d’employés, mais pas la quantité de travail. Si les employés qui restent n’ont pas les bonnes compétences, occupent les mauvais postes, ont trop de travail ou sont trop démotivés pour satisfaire les clients, les améliorations attendues des licenciements ne se matérialisent pas.

En ce qui concerne les licenciements, les décisions ne devraient pas être basées sur le nombre d’employés, mais plutôt sur ce que ces employés fournissent, y-compris les bénéfices, la continuité, et la gestion des risques. Les gestionnaires qui savent quels postes fournissent le plus de valeur peuvent mieux déterminer qui garder et comment retenir ces personnes.

Lorsqu’elle est incorporée aux décisions stratégiques d’affaire dès le début, la planification des effectifs permet aux compagnies d’éliminer les solutions miracles qui coutent chères, telles que les licenciements indiscriminés, en les aidant à adopter des approches plus stratégiques et plus rentables.

Des analyses d’employés et des prévisions complètes aident les compagnies à éviter l’erreur couteuse qui consiste à se séparer des employés dont elles ont besoin pour réussir à court comme à long terme.

Les processus inefficaces sont couteux

Éviter les erreurs de licenciement n’est pas le seul avantage de la planification des effectifs concernant la productivité. La planification efficace réduit aussi des problèmes moins visibles aux effets tout aussi négatifs sur la productivité, tels que les recrutements inefficaces ou inappropriés.

Par exemple, une grande organisation professionnelle devait faire en sorte que certains employés obtiennent et conservent leur certification de spécialisation couteuse, payée par la compagnie. En effectuant une planification des effectifs, l’organisation a découvert que la certification n’était requise que quelques fois pour ces processus d’affaire. Maintenant, l’organisation peut redessiner les postes, changer les processus et penser à de nouveaux modèles de recrutement. Cela réduit le nombre de certifications couteuses qu’elle paie et soutient.

Des processus inefficaces sont aussi mis à jour lorsque les meneurs n’arrivent pas à faire en sorte que leurs employés soient impliqués. Les employés non impliqués produisent généralement moins. Il est donc vital de mettre en place des récompenses et des programmes qui poussent et motivent les talents essentiels et les meilleurs employés. L’analyse et la planification permettent aux organisations de comprendre ce qui crée l’implication, ainsi que ses liens avec le comportement des employés, comme par exemple la rétention et la performance. Ainsi, cela les aide à investir dans les outils qui améliorent le plus l’implication et la productivité.

Récolter les bénéfices de la planification des effectifs

Les organisations peuvent faire augmenter la productivité en utilisant la planification des effectifs :

  • Intégrez la planification d’affaire à celle des effectifs. L’analyse de la planification des effectifs peut s’avérer très précieuse pour identifier l’impact des changements d’affaire importants sur les employés. Cela ne fonctionne que si les partenaires d’affaire des RH et autres responsables de la planification des effectifs participent aux réunions où les décisions sont prises. En particulier, d’après le récent sondage de Towers Watson, « planifier les défis et les opportunités », 85% des présidents et 74% des dirigeants séniors s’inquiètent de la planification des effectifs.
  • Faites des analyses ciblées. Toute initiative de planification des effectifs devrait inclure des analyses centrées sur la productivité. Voici quelques exemples de questions à poser : À quelle fréquence les compétences spécifiques sont-elles vraiment utilisées? Quelle est la structure de cout des effectifs? Les responsabilités qui ajoutent le moins de valeur peuvent-elles être attribuées à un autre poste afin de maximiser la productivité et de réduire les couts? Avec la structure actuelle, serait-il aisé de réagir à des changements d’affaire?
  • Quel changement la structure de cout subit-elle lorsque des changements de production sont effectués? Quel est la variation par poste?
  • Mesurez les bons indicateurs. Trop souvent, les organisations mesurent des éléments de peu de valeur, tels que les moyennes d’âge et d’ancienneté, et passent à coté d’éléments à haute valeur, tels que la productivité et les couts. Près de trois quarts (74%) des participants au sondage de Towers Watson sur la planification des effectifs, qui ont eux-mêmes des processus de planification des effectifs en place, considèrent que la productivité est une priorité, mais seuls 43% d’entre eux la mesure. Les mesures importantes de la productivité, telles que le chiffre d’affaire ou la production par employé sont extrêmement rares.
  • Faites en une habitude. La planification des effectifs ne devrait pas être faite qu’une seule fois. Au contraire, elle devrait être effectuée de façon cyclique, suffisamment fréquemment pour refléter les changements des besoins d’affaire et des caractéristiques de la force de travail. Des informations de planification des effectifs à jour permettent aux compagnies de réagir aux changements rapides et inattendus sans commencer de zéro. En suivant attentivement les tendances de productivité, les organisations peuvent réagir rapidement lorsque les tendances suivent une trajectoire descendante.

Le résultat

En période de difficulté économique, les compagnies ralentissent leurs efforts en réponse à des budgets plus serrés ou en déclin. Avec tant d’entreprises pensant effectuer des changements importants, tels que des restructurations ou des licenciements, planifier efficacement les effectifs est essentiel. La bonne nouvelle est que les dirigeants sont d’accord. Mais le défi est de leur fournir l’information dont ils ont besoin pour générer une performance supérieure par le biais d’une gestion des couts efficace et d’une productivité plus élevée. Cela aidera énormément, car les compagnies essaient de rester bénéficiaires pendant les périodes d’économie difficile et de tirer avantage d’opportunités qui apparaissent lorsque l’économie redémarre.

 

Réimprimé avec autorisation. Tous droits réservés, Towers Watson.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter www.towerswatson.com.

Des analyses et des prévisions complètes aident les organisations à éviter l’erreur couteuse qui consiste à se séparer des employés dont elles ont besoin pour réussir à court comme à long terme.